bonir
v.i. et v.t.
Faire son boniment (camelot), tromper par de belles paroles, faire un discours.

Dictionnaire du Français argotique et populaire. . 2009.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bonir — ⇒BON(N)IR, (BONIR, BONNIR)verbe. Arg. Raconter (de bonnes histoires) ou, p. ext., tenir un propos quelconque. Sans qu il ait l temps d bonir « Amen » (MARCUS, 15 fables célèbres, I, 1947, p. 3); ... prenaient un malin plaisir (...) à lui «… …   Encyclopédie Universelle

  • boniment — [ bɔnimɑ̃ ] n. m. • 1803; de l arg. bonir, bonnir « dire » 1 ♦ Propos que débitent les charlatans, les bateleurs, pour convaincre et attirer la clientèle (⇒ parade). Le boniment d un camelot. Par ext. Discours trompeur pour vanter une marchandise …   Encyclopédie Universelle

  • bonnir — ⇒BON(N)IR, (BONIR, BONNIR)verbe. Arg. Raconter (de bonnes histoires) ou, p. ext., tenir un propos quelconque. Sans qu il ait l temps d bonir « Amen » (MARCUS, 15 fables célèbres, I, 1947, p. 3); ... prenaient un malin plaisir (...) à lui «… …   Encyclopédie Universelle

  • bondir — (bon dir) v. n. 1°   Faire un ou plusieurs bonds. L eau tombe, écume et bondit. •   Les troupeaux de moutons qui bondissent sur l herbe, FÉN. Tél. XIII. •   Pourquoi bondissez vous sur la plage écumante, Vagues dont aucun vent n a creusé le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bonisseur — ⇒BONISSEUR, subst. masc. SPECTACLES. Celui qui est chargé de bon(n)ir, de faire le boniment. (Quasi )synon. plus usuel bonimenteur (cf. bonimenteur A) : • Le bonisseur vint voir s il pouvait y aller. On pouvait commencer. Il fit donc fonctionner… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”